Les dernières avancées des voitures autonomes

A en croire les plus connaisseurs, la voiture autonome devrait être le véhicule du futur. Cela ne devrait pas être autrement puisque bien des choses semblent prédire son arrivée d’ici une décennie environ. La voiture autonome ne devrait en effet pas être disponible avant 2025. Ceci dit, le fait est que l’on peut déjà dès aujourd’hui apprécier celle-ci grâce aux différents projets de nombreux constructeurs. Et si des noms comme Google ou encore Tesla sont des noms bien connu en matière de voiture autonome, il est à savoir que nombreux sont aussi les concepteurs qui tiennent à cœur un tel projet.

 Quelques exemples de constructeurs de voiture autonome

 Aujourd’hui, le concept de la voiture autonome s’avère être le plus grand défi technologique du moment. C’est sans surprise que les grands constructeurs s’aventurent donc dans le domaine afin d’espérer conquérir le marché de demain. Et si ce sont plutôt les grands noms de l’automobile qui sont attendus sur le projet, fait est de constater que d’autres marques s’embarquent également dans l’aventure de la voiture autonome. On y retrouvera entre autres des géants de l’informatique tel Google ou encore des professionnels d’autres domaines comme Bosch. Ceci dit, la notion de voiture autonome nécessite également bien plus que de l’expérience, il faut aussi du savoir-faire de quelques expérimentés comme Apple ou  Nvidia.  

Les points sensibles sur le cas des véhicules autonomes

 Les éventuels problèmes causés par une voiture autonome tels les accidents demeurent encore aujourd’hui un vrai casse-tête surtout pour ce qui est de la responsabilité. En effet, aucune législation ne détermine encore jusqu’à ce jour le probable responsable en cas de détérioration issue de n’importe quelle situation. Une voiture autonome n’étant pas censé avoir un conducteur, il est à dire que la question de sécurité reste encore un cas délicat. Bien que des autorisations spéciales soient jusqu’ici délivrés, elles ne concernent toutefois que les essais.  La voiture autonome proprement dite n’est pas encore autorisée à être mise en circulation.